LE MONDE MERVEILLEUX DE DISSOCIA

D'ANTHONY NEILSON

TRADUCTION ET MISE EN SCÈNE

CATHERINE HARGREAVES

JEU / 

David Bescond, Gilles Chabrier, Estelle Clément

Béalem, Anne Ferret, Laure Giappiconi, Florent Vivert, 

François Herpeux et Rémi Rauzier

SCÉNOGRAPHIE / 

Kim Lan Nguyen Thi

LUMIÈRE /

Fabrice Guilbert

MUSIQUE ET SON /

Louis Dulac

Théâtre des Célestins (Lyon) / 2010

PRESSE

« Le choix d’une mise en scène bruyante et exubérante fonctionne à merveille (...) On rit souvent, parfois jusqu’aux larmes grâce à une distribution où personne ne démérite. »

Le petit Bulletin

« LMMD revisite le théâtre à la façon des Monty Python et du burlesque britannique. Absurde garanti. »

Libélyon

« Cette pièce interroge la périlleuse question de la maladie mentale et réussit l’exploit de traiter du sujet avec un ton décalé, ludique et souvent hilarant. La teneur du texte associée à la qualité du jeu des comédiens fait du Monde merveilleux de Dissocia un objet théâtral tout à fait remarquable. Cette mise en scène nous montre que le talent et l’inventivité de Catherine Hargreaves ne sont plus à prouver. »

Les trois coups

En revenant de New York, Lisa Jones a perdu une heure et depuis sa vie ne tourne pas tout à fait rond. Elle nous entraîne à Dissocia, un monde à la fois magique et effrayant à la recherche de cette heure indispensable pour retrouver l’équilibre dans sa vie.

Elle y rencontrera deux gardes en manque de confiance dans un terminal d’aéroport, prêtera serment avec un preneur de serment qui souffre d’amnésie, échappera de justesse à un bouc violeur dans un champ, partira en mission de bombardement avec une employée des services sociaux du gouvernement dans une voiture-avion et sera victime d’une drôle de conspiration à un bureau des objets trouvés qui ressemble étrangement à un stand de hot-dogs… Ce voyage, comme tous les autres, se terminera dans un hôpital où elle pourra enfin récupérer son heure. Mais à quel prix ? 

Le MMD est une sorte de Magicien d’Oz ou d’Alice au pays des Merveilles classé X.

Donner toute sa réalité à un monde imaginaire, pousser les limites de l’absurde le plus loin possible en l’assumant avec beaucoup de sérieux, rendre crédible l’incroyable… Dissocia est un monde qui défie toute logique habituelle. Ici, la schizophrénie défie la normalité et ses perceptions.

© 2019 / Cie les 7 soeurs

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus