CATHERINE HARGREAVES

Anglaise et française, elle est comédienne, metteuse en scène et membre créateur de la compagnie les 7 soeurs.

En 2017-2018, elle inaugure le dispositif du Vivier au TNG-CDN de Lyon. Sa recherche est consacrée à Tim Crouch et à l’écriture d’une nouvelle pièce, Deuil Blanc

Formée en jeu à l’ENSATT, elle cherche à donner dans son travail de mise en scène, une véritable place d’auteur au spectateur et s’interroge sur le devenir de l’authenticité quand le théâtre se l’approprie. Elle met en scène majoritairement des textes contem-porains, certains qu’elle traduit, et d’autres qu’elle écrit elle-même (notamment Un Chêne et Moi, Malvolio de Tim Crouch / TNG, Le monde merveilleux de Dissocia d’Anthony Neilson / Théâtre des Célestins, La ballade du vieux marin de Coleridge / Théâtre de la Croix-Rousse, Dead Woman Laughing et Autonomie : La défaite ! au Théâtre de l’Elysée, Cargo au Théâtre de Saint Priest).

Pédagogue, elle enseigne régulièrement à l’ENSATT. Comédienne, elle joue actuellement dans The institute of global loneliness, la production internationale du Blitz theatre company et dans Ici, agneau n°X, une création collective dirigée par Adèle Gascuel.

Membre de la Maison Antoine Vitez, elle a co-traduit avec Adèle Gascuel Un Chêne et Moi, Shakespeare de Tim Crouch, traduit Lunch de Steven Berkoff, Machinal de Sophie Treadwell, Le Monde Merveilleux de Dissocia et Réalisme d’Anthony Neilson, War and Breakfast de Mark Ravenhill publié aux Solitaires Intempestifs.

unnamed.jpg